Aux Chanteraines, baignade trop populaire

©2006 20 minutes

— 

Dépassée par son succès. La plage du parc des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne et sa baignade gratuite sont si populaires que la décision du conseil général des Hauts-de-Seine d'en limiter l'accès à 5 000 personnes et de clôturer le lieu a provoqué des « émeutes ». Le mot émane de la bouche d'une représentante CGT des agents départementaux. Ces derniers, estimant que leur sécurité n'est pas garantie, exercent leur droit de retrait depuis environ deux semaines et demandent plus de moyens pour contenir la foule. « Les gens ne comprennent pas qu'on stoppe les entrées, on nous menace, nous insulte », ajoute-t-elle. Du coup, la plage, où les maîtres nageurs appartiennent pourtant à la police nationale, est fermée depuis samedi dernier.

Il faut dire que cette étendue de sable et de pelouse, cette eau à 25º C filtrée en permanence, sont à deux pas des cités HLM des Hauts-de-Seine et de Seine-Saint-Denis. Privés de vacances faute de moyens, la plupart des baigneurs ont ainsi « l'impression d'être allés à la mer ». L'A 86 qui file sous le parc et la vue sur les lignes à haute tension ne gâchent rien. Sous les parasols, avec les glacières et toute la famille, les plagistes se mettent en mode farniente, souvent pour toute la journée (11 h-19 h). « C'est mieux qu'une piscine, il n'y a pas de chlore, c'est en plein air et la baignade est surveillée », témoigne Sofia, venue avec cinq enfants. Karim, lui, fait plus d'une heure de route depuis l'Essonne « car l'ambiance est géniale, on a ses habitudes, comme au camping. Mais à 15 h, je replie pour fuir la foule ».

Sophie Caillat