Des élèves mal affectés

©2006 20 minutes

— 

Une délégation du collège Jean-Vilar de La Courneuve a été reçue hier à l'inspection académique de Seine-Saint-Denis, à Bobigny : « 20 à 25 % des élèves qui passent en seconde, dont d'excellents éléments, se sont vu attribuer un lycée et des options qui ne correspondent pas à leur choix alors qu'ils avaient demandé le lycée du secteur », explique Guillaume Delmas, professeur d'histoire. Les institutions prétendent favoriser les zones prioritaires, mais elles ne respectent même pas la carte scolaire. » L'inspection académique leur a expliqué que les effectifs limités à 30 élèves par classe rendaient les affectations compliquées. Rosny, Montreuil et d'autres communes du département connaissent une situation similaire.

M. H.