Le fleuron de la politique Sarkozy à Neuilly

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Une policière en tenue postée à l'entrée rappelle que l'on n'est pas seulement dans la ville la plus riche de France, mais aussi dans l'une des mieux surveillée. Le centre aquatique de Neuilly-sur-Seine, ouvert en 2004, est le fleuron de la politique de l'ancien maire Nicolas Sarkozy, actuel président du conseil général des Hauts-de-Seine. « Les Neuilliens l'attendaient depuis six années, commente la directrice, Carolle Guérin. En arrivant, tout le monde trouve les prix élevés*, puis se ravise en voyant les prestations. » « Avec son bassin ludique comprenant toboggan, contre-courant et spa, son bassin sportif, et son solarium, il répond aux besoins de toute la famille », ajoute un maître-nageur. Une sorte d'Aquaboulevard en plus confidentiel et plus chic, avec vestiaires à digicode, sol nettoyé en permanence et enfants certes brailleurs mais globalement bien élevés.

Un dimanche caniculaire, la capacité d'accueil maximale (900 personnes) est souvent atteinte. « C'est monstrueux cette promiscuité, c'est vulgaire, s'emporte Marc. Ça devrait être réservé aux Neuilliens. J'ai dû patienter un quart d'heure pour pouvoir poser ma serviette. » « Vous n'avez qu'à aller au Tir aux Pigeons ou au Racing [deux clubs privés très huppés du bois de Boulogne] », lui suggère sa voisine. Cette mère de famille estime que « la ville manque d'équipements municipaux comparé à Levallois ou Puteaux. Neuilly n'est plus une ville de vieux, de plus en plus de familles s'y installent ».

Sophie Caillat

*Adultes 6 e, enfants 4,50 e. Accès à l'espace forme 16,40 e.

Près de 360 000 entrées ont été enregistrées en 2005, une fréquentation en hausse de 10 % par rapport à 2004. 70 % de ces usagers sont des habitants de Neuilly-sur-Seine.