Le wi-fi gratuit sur de bons rails

— 

L'opération serait limitée à neuf mois et ne concernerait pas les rames.
L'opération serait limitée à neuf mois et ne concernerait pas les rames. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

« Venez découvrir comment les voyageurs vont pouvoir surfer gratuitement dans le métro à Paris : rester connecté sur Facebook et Twitter sur son smartphone ou sa tablette, lire la presse, surfer sur des sites », affirme un communiqué. L'entreprise qui lance cette invitation pour l'inauguration du wi-fi le 26 juin a souhaité rester anonyme. Mais d'après les informations recueillies par La Tribune, il s'agit de Gowex, une société espagnole « spécialiste du wi-fi dans les transports et lieux publics » et qui l'a déjà installé dans une soixantaine de villes à travers le monde, dont Bordeaux depuis le mois de mars dernier, où les internautes peuvent surfer gratuitement durant une heure.

La 3G toujours étudiée
A quel dispositif peut-on s'attendre pour Paris ? Selon nos informations, 4 spots de connexions seraient disponibles en surface et en souterrain, et 15 gares RER ainsi que 6 stations de métro seraient couvertes. L'opération, en revanche, serait limitée à neuf mois et ne concernerait pas les rames. De quoi faire déchanter ceux qui s'imaginaient avoir une connexion tout le long de leurs trajets quotidiens. Du côté de la RATP, l'objectif reste plutôt de développer la 3G, voire la 4G, qui « permet d'éviter une connectivité statique », même si la Régie reconnaît qu'une de ses filiales, Naxos, est chargée de mener des opérations avec certaines entreprises pour expérimenter d'autres solutions, comme c'est le cas actuellement avec Gowex.A.L. et J.C