Tensions autour du budget à Corbeil-Essonnes

©2006 20 minutes

— 

La situation était déjà tendue à la mairie de Corbeil-Essonnes (91). L'avis rendu par la chambre régionale des comptes (CRC), sur son budget la rend explosive. « Il y a tricherie, tromperie, doublées d'incompétence », dénonce Bruno Piriou, conseiller municipal PC. Pour le cabinet de Serge Dassault, le maire UMP, il ne s'agit que d'« un problème de qualification juridique et de détails qui ne remettent pas en cause [son] budget ». Ce sont 2,5 millions d'euros prêtés par la communauté d'agglomération à Corbeil-Essonnes qui ont mis le feu aux poudres. Une opération contestée sur le plan juridique par la CRC. Transformée en dotation, l'opération est désormais légale.

Mais le document pointe aussi d'autres dysfonctionnements. Entre autres, un déséquilibre du budget principal de 10 millions d'euros, une dette à l'Urssaf de 415 500 e... Pour rétablir l'équilibre, une hausse de plus de 50 % des impôts locaux serait nécessaire ! Au final, la CRC estime que seul un plan de redressement sur deux ans permettra de parvenir à l'équilibre. La mairie estime de son côté avoir redressé plusieurs éléments, et attend un rapport définitif de la CRC, le 13 juillet, pour voter un nouveau budget.

Cédric Morin