Le square de la discorde entre une association et l'architecte

©2006 20 minutes

— 

Les histoires d'amour finissent mal, en général. Le soutien sans borne de l'association Accomplir pour l'architecte David Mangin n'aura pas dérogé à la règle. Après des mois de distribution de tracts, de manifestations et de lobbying en tout genre pour faire accepter son chouchou, grand vainqueur, le 15 décembre 2004, du concours pour le réaménagement des Halles, cette association de riverains crie aujourd'hui au « traître », avec qui elle va « forcément au clash » demain lors de la réunion de concertation prévue. Motif de la rupture : un jardin d'aventure, dit jardin « Lalanne », va disparaître au cours du nouvel aménagement. Elisabeth Bourguinat, secrétaire d'Accomplir, est scandalisée. « On touche aux enfants, le quartier est très attaché à ce jardin. On va demander qu'une étude soit lancée pour le maintenir, une charte nous y autorise. Si c'est refusé, on ira en justice. » Et une manifestation est prévue ce soir à 18 h 30 allée Saint-John-Perse, casseroles en main, pour « faire du bruit jusqu'à l'Hôtel de Ville ».

A tout ce brouhaha, David Mangin répond que « le projet, que cette association a soutenu, prévoit que les piétons accèdent au forum par les jardins et non plus par la rue Lescot. La perspective est complètement inversée. Ce jardin, clos par de grands grillages, se trouverait donc juste à l'entrée du carreau. C'est contradictoire. Il y a mieux à faire de ces 2 700 m2 qui ne sont fréquentés que par soixante enfants en moyenne par jour. » Et il balaye aussi la possibilité de créer un jardin identique à un autre endroit des Halles. « Ça n'aurait pas de sens. Il a été créé il y a vingt ans, il faut passer à autre chose », assène David Mangin. « C'est un ingrat, il avait promis de le conserver lors de plusieurs réunions », assure Elisabeth Bourguinat. La question a encore le temps d'être débattue jusqu'au premier coup de pioche, en 2008.

M. G.