Cindy'Lee veut être portée aux nues

— 

Cindy'Lee, candidate à Paris.
Cindy'Lee, candidate à Paris. — F. MORI / AP / SIPA

« Je défends le bien-être de l'individu. » Armée de ce slogan, de lèvres pulpeuses et d'un tailleur noir discret mais sexy, Cindy'Lee a effectué dimanche matin le premier tractage de sa campagne sur le marché de Bastille (11e). Un moment important pour cette stripteaseuse peroxydée âgée de 45 ans, qui s'est lancée en 2001 dans la politique en fondant le Parti du plaisir. Les traits tirés – « Je n'ai dormi que deux heures cette nuit à cause de mon travail » –, elle tente d'intéresser les électeurs entre les stands de poissons et de fromages. « C'est dur de se faire entendre dans cette 7e circonscription qui compte 21 candidats », assure celle qui y avait récolté 1,06 % des voix lors des législatives en 2007. Sur le marché d'ailleurs, peu de personnes la reconnaissent, hormis Gérard, la soixantaine. « Je l'ai vue sur une affiche », s'excuse-t-il presque sous le regard soupçonneux de sa femme. Un déficit de notoriété que Cindy'Lee refuse de combler en organisant un nouveau happening, comme le 31 janvier en se mettant nue devant la Bourse dans le cadre de la présidentielle. « Le problème est que ce genre d'action me décrédibilise », souffle-t-elle.J. C.