Contre-projet pour Roland-Garros

— 

Les serres classées seront préservées.
Les serres classées seront préservées. — S.ORTOLA / 20 MINUTES

Alors que les Internationaux de France battent leur plein, des associations reviennent à la charge sur le projet d'extension de Roland-Garros. La Société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France (SPPEF) et Vieilles Maisons de France (VMF) ont présenté jeudi un contre-projet qui, selon eux, permettrait de mieux préserver le jardin des serres d'Auteuil. En effet, le projet porté par la Fédération française de tennis (FFT) et la Ville de Paris, dont la livraison est prévue en 2017, doit faire passer le site du tournoi de 8,5 à 13,5 hectares… et traverser l'avenue Gordon-Bennett pour venir cerner les serres du XIXe siècle, classées aux Monuments historiques.
« La décision de maintenir Roland-Garros si près de Paris est une erreur historique, déplore Alexandre Gady, président de la SPPEF. On ne peut plus revenir dessus, mais nous proposons un autre projet d'extension. » Les associations suggèrent de maintenir le court n° 1 – qui ne date que de 1980, mais qui devrait être détruit – et couvrir l'autoroute A 13 afin de gagner 4 000 m2 pour installer des terrains d'entraînement. L'espace dégagé par les actuels courts d'entraînement permettrait la construction d'une enceinte de 3 000 places. « Le coût devrait être inférieur à celui annoncé par la FFT, assure Philippe Toussaint, président des VMF. D'autant que la ville de Boulogne serait prête à participer. » Reste à savoir si la Ville de Paris et la FFT voudront s'ouvrir à une nouvelle concertation, alors que les travaux doivent commencer dès 2013.H. C.