Le maire d'Asnières cafouille

©2006 20 minutes

— 

Enième rebondissement à la mairie d'Asnières (Hauts-de-Seine). Vendredi, son maire (UMP), Manuel Aeschlimann, proche de Nicolas Sarkozy, a demandé à être mis en examen pour « détournement de fonds publics ». Lundi dernier, il avait été convoqué au tribunal de Nanterre dans ce but, mais ne s'était pas présenté, invoquant une « crise de sciatique ». Il est poursuivi dans le cadre d'une enquête sur un marché public de 200 000 e attribué en 1998 alors qu'il était premier adjoint du maire de l'époque, Franz Taittinger, déjà mis en examen. Le gestionnaire de la société bénéficiaire était un ami d'Aeschlimann.