Deux semaines de ciné en fête à Paris

©2006 20 minutes

— 

C'est l'été, mais rien n'empêche d'aller au ciné. Si la Fête du cinéma s'achève demain soir, le festival Paris Cinéma prendra immédiatement le relais. Pour sa quatrième édition, il sera de nouveau possible de voir des films pour 4 e dans certaines salles, jusqu'au 11 juillet.

Au total, 400 films seront projetés, parfois en présence de leurs auteurs et d'invités : des avant-premières, des reprises en copie neuve (dont Bullit et West Side Story), des courts métrages, des films étrangers jamais vus en France, mais aussi des hommages (notamment à Claude Chabrol).

Demain, pour l'ouverture, une soirée en plein air et gratuite est organisée sur le parvis de l'Hôtel de Ville. Mais sans avant-première puisque, bizarrement, ce sont Les Triplettes de Belleville, dont la sortie sur les écrans remonte à 2003, qui ont été retenues.

Autre événement en plein air prévu, le 7 juillet, à la butte Montmartre, Serge Bromberg présentera des films muets qu'il a retrouvés et restaurés, en les accompagnant au piano.

A cette occasion, 20 Minutes a choisi de vous offrir cette semaine les portraits de cinq figures majeures du cinéma parisien. Pour commencer, celui de Jean-Jacques Schpoliansky, directeur du Balzac.

Michaël Hajdenberg