Bagarre mortelle : l'auteur serait un ancien d'Unité radicale

©2006 20 minutes

— 

L'auteur présumé du coup de couteau mortel donné à un homme, dans la nuit de dimanche à lundi à Paris (1er), est un ancien responsable du mouvement d'extrême droite Unité radicale. Ce groupe avait été dissous après l'attentat manqué de l'un de ses sympathisants, Maxime Brunerie, contre le président Jacques Chirac le 14 juillet 2002. La victime serait d'origine nord-africaine, mais l'agression ne serait pas un acte raciste, de source policière.

Une rixe aurait éclaté vers une heure entre deux groupes de personnes, quai des Orfèvres, au pied du siège de la police judiciaire. Selon un proche de la victime, un jeune homme de 27 ans, celui-ci « venait de quitter un bar de Saint-Michel avec sa copine, où il était venu regarder le match de l'équipe de France avec des amis. Après avoir raté le dernier métro, ils sont ressortis et ont vu leurs copains, de l'autre côté du quai, en train de se faire insulter par un groupe d'hommes. Il y est allé, pour les séparer. Un des types l'a alors poignardé à la poitrine. » Selon la police, les versions sont « contradictoires ».

M. B.