Paris, je t'aime moi non plus

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Des réalisateurs américains, italien, ukrainien, chinois, belge, anglais, colombien ou espagnol ont apporté leur pierre à l'édifice Paris, je t'aime, qui sort en salle aujourd'hui. Des points de vue tantôt romantiques, tantôt cyniques, voire désabusés, sur la capitale. Mais qu'en est-il de la vision de Paris pour l'étranger lambda ? Les étudiants de la Cité internationale (14e) donnent le ton.

En pôle position de ce qu'ils apprécient : « La culture, les musées, la musique. » La réponse est unanime, et chacun dresse, parfois sans fin, la liste des endroits qu'il affectionne, « le Batofar, la Flèche d'Or, le Pousse au Crime » pour Iris, une Croate de 28 ans. Source de satisfaction également : « Les transports, qui fonctionnent vraiment bien », même si Nicolas, l'Américain, trouve qu'ils sont « toujours en retard » et José, l'Argentin, qu'il est « inadmissible qu'ils s'arrêtent après minuit ». La gastronomie française n'est, elle, jamais citée... Voilà pour le positif.

Mais quand la conversation s'oriente non plus sur la ville mais sur ses habitants, les Parisiens en prennent largement pour leur grade. « Prétentieux », «renfermés», « pas particulièrement gentils », «stressés», les étrangers, toutes nationalités confondues, sont intarissables sur le sujet. «Un sourire, ça ne coûte pourtant rien, mais ici on a l'impression que tout le monde revient de funérailles», fulmine Iris. « Un vrai choc culturel », pour Eva, une Autrichienne qui a vécu aux Etats-Unis. Et Nicolas, l'Américain, enfonce le clou : « Ils se plaignent beaucoup, c'est leur façon de communiquer. En province, c'est différent. » Heureusement, un cliché, plus favorable, semble perdurer : « Paris reste la ville du romantisme », concèdent la plupart d'entre eux. L'honneur est sauf.

Magali Gruet

Paris, je t'aime, d'une durée de deux heures regroupe dix-huit courts métrages. Plus de vingt réalisateurs ont participé au projet : les frères Cohen, Gus Van Sant, Christopher Doyle, Wes Craven, Sylvain Chomet, Gérard Depardieu...