PARIS - Ferrara et son complice nient leur implication au casse

— 

Condamné en 2006 à quinze ans de prison – la plus lourde peine prononcée à son encontre – pour le braquage d'un bureau de poste à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne), Antonio Ferrara a toujours nié sa participation. Au matin du 28 juillet 1999, deux hommes armés se sont emparés de 40 000 francs (6 000 €) dans un bureau de poste de la ville. Dans leur fuite, les deux malfaiteurs ont pris en otage deux employés qu'ils ont libérés rapidement avant, pour l'un d'entre eux, de déclencher une course-poursuite, échangeant des coups de feu avec les policiers sur l'autoroute A 4. Le complice, Issa Traoré, en fuite au Mali, a été arrêté en mai 2010, puis condamné en novembre 2011 à dix ans de prison. Pour la première fois, les deux hommes seront côte à côte ce mercredi dans le box. Le verdict est attendu le 16 mai.W. M.