Le Parti socialiste récupère plusieurs départements franciliens

— 

Trois départements franciliens qui avaient voté Sarkozy à la présidentielle de 2007 ont cette fois choisi François Hollande : Paris (55,60 %), l'Essonne (53,43 %) et le Val-d'Oise (53,91 %). Dans l'Essonne, les socialistes enregistrent leur meilleur score depuis 1988. Des villes dirigées par la droite, comme Long­jumeau, dont la maire est Nathalie Kosciusko-Morizet, passent à gauche. Certaines circonscriptions pourraient donc être gagnées par la gauche aux législatives, même s'il ne faut pas sous-estimer l'importance de figures locales, comme Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) à Yerres, ville qui a voté Hollande mais qui pourrait à nouveau plébisciter son député-maire en juin.
Par ailleurs, la gauche a progressé dans des départements traditionnellement très ancrés à droite, comme les Hauts-de-Seine, où Sarkozy ne recueille que 50,52 % des voix, contre 55,65 % en 2007. Là aussi, le recul de la droite est à considérer avec précaution : certains députés UMP, comme Patrick Balkany ou Patrick Devedjian, sont solidement implantés dans leurs circonscriptions.H. C.