Le rameur de l'exploit part de Pantin

— 

Charles Hedrich sur l'Atlantique.
Charles Hedrich sur l'Atlantique. — B. DES GAYETS / NIKOJA

Ce jeudi matin, le bateau s'élancera de Pantin (Seine-Saint-Denis) et traversera Paris* avant de filer vers Le Havre. A la rame, Charles Hedrich, dit Le rameur de l'exploit. Car cette balade sur la Seine n'est qu'une mise en bouche avant une traversée aller-retour de l'Atlantique, parrainée par le Club des entrepreneurs de Seine-Saint-Denis. Le rameur partira avec un désalinisateur d'eau et 170 kg de nourriture déshydratée. « Une telle traversée sans ravitaillement, ça ne s'est jamais fait », s'enthousiasme-t-il. Une première donc pour Charles Hedrich, même si en matière d'exploits sportifs, il a déjà une solide expérience. Cet ancien officier de marine marchande s'est lancé dans l'aventure en 2003, grâce au pécule dégagé après la vente de sa société. Depuis, il a enchaîné une douzaine de défis, dont le Vendée Globe, une expédition en kite ski en Antarctique, une ascension de l'Everest, l'Ultra-Trail du Mont-Blanc – une course de 170 km avec 10 000 m de dénivelé… Un parcours impressionnant que rien ne laissait présager. « Au début, j'ai rencontré beaucoup de scepticisme, se souvient Charles Hedrich. Pendant cinq ans, j'ai financé mes expéditions moi-même. » Pour aider les sportifs aventuriers dans son genre, il a créé l'association Respectons la Terre. « Son but est aussi d'attirer l'attention sur les problèmes de réchauffement climatique et de pollution », souligne Charles Hedrich.Hélène Colau