Patrick Camphin : «La transparence de l'information est cruciale»

©2006 20 minutes

— 

Interview de Patrick Camphin, chef de la mission urgences et risques sanitaires.

Que représente la mise en place du « Cerveau » ?

Avant, notre approche était plus « intuitive ». Aujourd'hui, quand un hôpital délivre une information, tous les acteurs de santé peuvent la partager en temps réel.

Quels sont ses avantages ?

Le « Cerveau » permet de disposer d'une information constamment réactualisée sur l'activité et les disponibilités en cas d'événement majeur. Il permet aussi de renforcer la transparence de l'information entre les différents acteurs du processus, ce qui est crucial.

Quels défis reste-t-il à relever ?

Il faut renforcer la qualité de notre répertoire de ressources pour l'adapter aux besoins et améliorer l'organisation du suivi des soins lors du passage des patients à l'hôpital.

A. J.