Les «retenus» un peu mieux lotis

©2006 20 minutes

— 

La préfecture de Paris ferme cette semaine le tristement célèbre « dépôt des étrangers » situé dans l'enceinte du Palais de Justice. Ce dernier n'était « plus adapté pour recevoir des étrangers dans un minimum de confort et de dignité », a reconnu hier le commandant Bruno Marey. Il inaugurait le nouveau « centre de rétention administrative » (CRA), situé dans le bois de Vincennes (12e). C'est là que sont placées les personnes arrêtées en situation irrégulière et «retenues» (pendant 32 jours au maximum) dans l'attente de leur reconduite à la frontière. D'une capacité de 80 places pour l'instant, ce nouveau centre passera à 140 d'ici à la fin de l'année, s'ajoutant aux 140 places du centre déjà existant à Vincennes. La section femmes du dépôt de l'île de la Cité (1er) sera, elle, rénovée.

Avec ses six cabines téléphoniques, ses 10 m2 en tout par « retenu » et sa cour de promenade, le nouveau CRA respecte les dernières normes en vigueur. Il accueillera même les travestis dans une aile séparée. Les étrangers peuvent circuler librement à l'intérieur de la zone de rétention, sous l'oeil des caméras de surveillance. La Cimade, seule association autorisée dans les centres de rétention, estime qu'« on ne peut pas parler de deux centres différents mais plutôt d'un monstre toujours plein » où elle prédit des tensions à venir.

Sophie Caillat