LVMH veut rouvrir la Samar en 2011

©2006 20 minutes

— 

Lueur d'espoir à la Samaritaine. Vendredi dernier, LVMH, propriétaire de l'enseigne, a annoncé qu'il envisageait de rouvrir le grand magasin parisien, fermé depuis juin 2005 pour travaux, à l'automne 2011. Le groupe de luxe a évoqué la création de 1 400 emplois, grâce à l'implantation d'un nouveau pôle commercial et de services. Objectif : développer l'offre dans les secteurs de la beauté et des équipements domestiques.

Trois mois après le lancement du plan de sauvegarde de l'emploi, le 10 mars, les syndicats dénoncent pourtant un bilan médiocre en termes de reclassements. « Sur 725 salariés, LVMH affirme que 410 ont bénéficié de solutions de retour à l'emploi. Mais pour 181 d'entre eux, il s'agit uniquement de départs en préretraite. Les mesures de reclassement ne les concernent donc pas. Tout ceci est un leurre », déplore Annick Manceau, déléguée CGT de la Samaritaine. Même son de cloche du côté de la CFTC : « Le 10 mars, LVMH avait promis qu'il dévoilerait des offres de reclassement externe dans les six mois. Or, jusqu'à présent, seules des mesures d'intérim ont été proposées aux salariés. C'est inacceptable », souligne Monique Daniel, secrétaire du comité d'entreprise. Malgré les critiques, LVMH campe sur ses positions. «Plus de 75% de l'effectif employé sur le site au moment de sa fermeture a vu sa situation réglée », affirme la direction. La bataille des chiffres a donc encore de beaux jours devant elle.

Aymeric Janier

En signe de protestation contre les offres de reclassement de LVMH à la Samaritaine, la CGT appelle à un rassemblement mercredi à 14 h, devant le magasin du Pont-Neuf (1er).