Claquages de porte pendant les négociations

©2006 20 minutes

— 

Les « discussions » de préconseil entre les Verts et l'exécutif ont rarement été aussi tendues. Vendredi, René Dutrey, président des écologistes au Conseil de Paris, a coupé court aux négociations avec l'équipe de Bertrand Delanoë, car ce qui lui avait été promis ces dernières semaines avait finalement disparu du projet final. En jeu : 150 000 m2 de logement supplémentaires dans le plan local d'urbanisme, au détriment des mètres carrés de bureaux, les Verts estimant que « les bureaux ne répondent pas aux spécificités du chômage parisien, qui est surtout sous-qualifié ».

Samedi, la fédération parisienne des Verts, celle de la région et les élus du Conseil se sont mis d'accord pour « s'abstenir sur le PLU si ces avancées étaient maintenues » mais de « voter contre » si l'exécutif continuait à leur tenir tête. Les Verts ayant, par leur nombre d'élus au Conseil, la possibilité de faire échouer le vote, une telle prise de position pourrait mener le maire à perdre sa légitimité. « Ce serait une forme de suicide politique », a estimé Delanoë, hier sur Radio J, ajoutant qu'il ferait « tout pour que cela n'arrive pas ». Les Verts statueront sur leur position finale cet après-midi.