Les Musiciens du métro ont 15 ans

— 

La chanteuse Betty Seymour, lundi.
La chanteuse Betty Seymour, lundi. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Les Musiciens du métro ont fêté leurs 15 ans en fanfare lundi, avec un casting un peu particulier. Sept groupes ont eu la chance d'auditionner devant un jury de stars, parmi lesquelles Inna Modja et Brune. « Le métro est l'une des façons de commencer, devant un public qui varie tout le temps, explique Manu Dibango, un autre membre du jury. Ce doit être comme jouer dans un restaurant, avec le bruit incessant des fourchettes. » Les 300 musiciens sélectionnés pendant ces castings de printemps*, qui dureront jusqu'à la fin avril, gagneront le droit de jouer pendant six mois dans les couloirs du métro. « Certains se produiront aussi lors de tremplins rock, à Rock en Seine ou à Solidays », précise Antoine Naso, directeur artistique des Musiciens du métro. Dans la salle, Betty et Fabrice, musiciens pop folk venus du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), attendent leur tour avec anxiété. Pourtant, l'an dernier, ils ont déjà passé avec succès un casting de la RATP. « J'adore jouer dans le métro, c'est comme se lancer sans filet, explique Betty. Et puis des gens qu'on aime y ont été découverts, notamment Anis, avec qui je rêve de chanter. » « Le métro est aussi un bon moyen de tester les morceaux, ajoute Fabrice. Si les gens s'arrêtent, c'est bon signe ! » Leur passage sur scène semble enthousiasmer le jury, qui se trémousse en rythme. La chanteuse Lââm rit aux éclats en écoutant les paroles. « Ça me plaît, c'est de la chanson réaliste. Allez, je coche bon partout ! »Hélène Colau