Ça cogne encore à la Grande-Borne

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Le ton est las, la voix fatiguée. A la direction départementale de la sécurité publique, à Evry, on s'émeut à peine des incidents de lundi soir. « C'est du classique à la Grande-Borne, l'effervescence habituelle. Surtout après un long week-end et avec l'arrivée des beaux jours. » Dans cette cité réputée pour être l'une des plus chaudes de l'Essonne, 70 jeunes ont fait face aux forces de l'ordre pendant plus d'une demi-heure après leur avoir tendu un guet-apens. Bilan : cinq policiers, trois CRS et un pompier légèrement blessés. Mais aucune interpellation n'a eu lieu.

Après un accident de deux-roues, les pompiers, arrivés sur les lieux, ont d'abord été caillassés. Puis une voiture a été brûlée et à leur arrivée, les policiers ont à leur tour reçu un accueil musclé, à coups de pierres et de cocktails Molotov. A priori, les échauffourées seraient sans liens avec celles de la semaine passée qui s'étaient soldées par l'interpellation de trois mineurs. Des jeunes s'en étaient alors pris aux forces de l'ordre après que celles-ci eurent découvert des cocktails Molotov et des bidons d'essence dans un local à poussettes désaffecté de la cité. La police ne semblait pas croire à une flambée de violence « particulière » hier soir, mais le dispositif de sécurité a tout de même été renforcé.

M. H.

Les coups de couteau subis lundi par un jeune de 21 ans des Pyramides, à Evry ne seraient pas liés à des affrontements entre bandes mais à un règlement de compte personnel.