RMI: Paris veut régler ses comptes avec l'Etat

©2006 20 minutes

— 

La Mairie de Paris hausse le ton. Après plus de deux ans d'indignation des élus, qui dénoncent le non-paiement de 52 millions d'euros par l'Etat dans le cadre de la décentralisation du RMI, la Ville compte faire voter lundi, en Conseil de Paris, une délibération à ce sujet et menace d'aller en justice. Christian Sautter, adjoint (PS) chargé des Finances, estime que ces millions non versés « correspondent à 10 000 RMistes, qui n'auraient pas perçu leur allocation si la collectivité parisienne n'avait pas complété la somme versée par l'Etat ». Claudy Lebreton, président de l'Assemblée des départements de France, précise que ce problème de transfert du RMI concerne les 101 départements français, et qu'aucun autre transfert ne sera accepté tant que la question ne sera pas réglée.

Hier, la Ville en a profité pour rappeler plusieurs « dettes » de l'Etat à son encontre : 61 millions pour la couverture du périphérique, et 20 millions de taxe professionnelle.