Santini mis en examen

©2006 20 minutes

— 

Dix jours après Charles Pasqua, André Santini a été mis en examen à son tour en fin de semaine dernière dans l'affaire de la fondation d'art contemporain Hamon, du nom du riche promoteur immobilier Jean Hamon. Le député-maire UDF d'Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) est soupçonné de malversations financières. Un syndicat mixte avait été créé en 2000 pour l'édification de ce musée. Charles Pasqua, alors président du conseil général des Hauts-de-Seine, le présidait et André Santini le coprésidait. Mais le projet avait été suspendu et les oeuvres étaient entreposées dans le château de Bullion (Yvelines). La police judiciaire enquête sur 750 000 e qui auraient été versés illégalement à Jean Hamon par le conseil général à titre de « frais de garde ». Trois autres personnes sont mises en examen dans ce dossier, dont Bernard Bled, ex-bras droit de Jean Tiberi à la Mairie de Paris.