Quand l'insolite fleurit autour de Paris

©2006 20 minutes

— 

Potagers de collection, jardins paysagés, arboretums, pépinières... La région parisienne ne manque pas de sites botaniques remarquables. C'est ce que confirment deux guides sortis récemment : Curiosités botaniques à Paris et en Ile-de-France d'Anne-Marie Minvielle (Parigramme) et Paris, 100 jardins insolites de Martine Dumond (Christine Bonneton). Dans le premier, l'auteur a retenu cent vingt « coups de coeur ». « J'ai voulu donner ici une sélection de lieux qui m'ont plu en tant qu'amatrice de fleurs et non comme spécialiste de la botanique. » Résultat, une invitation à des promenades en dehors des sentiers battus. Si l'on parle du jardin du Luxembourg (6e) ou des Buttes-Chaumont (19e), c'est avant tout pour leurs collections d'orchidées et de rhododendrons.

Parmi tous ces lieux, Anne-Marie Minvielle avoue avoir ses préférences, telles que le Parc de Sceaux (Hauts-de-Seine), « jardin Grand Siècle dessiné par Le Nôtre, et dont les collections d'iris et de pélargoniums odorants sont superbes ». Le jardin médiéval de Cluny (5e) s'inspire des tapisseries du musée du Moyen Age, auquel il appartient. Et celui du cloître de Notre-Dame-de-la-Nativité à Donnemarie-Dontilly (Seine-et-Marne) est un endroit « très mystique ».

Le guide de Martine Dumond, lui, invite davantage à l'évasion avec des chapitres au titre évocateur : « Un jardin qui va droit au ciel », « Petit coin de bonheur au bout de l'impasse », « Un mur murmurant d'amour » Parmi les cent lieux retenus, « un potager de potaches» vous amène au jardin de la faculté de Jussieu (5e), et « mur vert et blue-jean » évoque un mur végétalisé à l'intérieur d'une boutique de vêtements.

Jeanne Dréan

A vocations scientifique, conservatoire et pédagogique, les jardins botaniques recèlent des espèces et des variétés peu communes, dont les noms en français et en latin sont indiqués sur des étiquettes.