Dans le dépôt secret des marchandises saisies à Roissy

— 

Animaux, faux trophées de la Coupe du monde, on trouve de tout à Roissy.
Animaux, faux trophées de la Coupe du monde, on trouve de tout à Roissy. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Près de 3 tonnes de stupéfiants, 2,5 millions d'articles de contrefaçon, 46 tonnes de tabac et 21,6 millions d'euros à « blanchir ». Voilà l'impressionnant bilan des saisies effectuées par les douanes franciliennes en 2011, présenté aujourd'hui. En attendant le passage dans le camion broyeur – le sort de 150 tonnes de marchandises chaque année –, elles sont stockées dans des endroits tenus secrets.
L'un deux se trouve à l'aéroport de Roissy (Val-d'Oise), le premier d'Europe pour le fret. Dans une grande pièce encombrée d'étagères se mêlent des animaux empaillés, des produits pour blanchir la peau interdits en France, de faux sacs de marque… « Les stups et les armes ne sont pas là, ils sont mieux protégés… Parfois, les propriétaires viennent les récupérer de force », sourit Michel Horn, secrétaire général des douanes de Roissy. Ce bric-à-brac est soigneusement pesé et étiqueté pour éviter tout vol. De par sa variété, il témoigne de l'habileté des contrefacteurs du monde entier. « Trois jours après la mort de Michael Jackson, on saisissait des compilations chinoises. Les vraies sont sorties plus tard ! » Si bien que les agents des douanes sont sollicités par les marques. « Ils veulent savoir lesquels de leurs modèles sont contrefaits. Une fois, on a cru bien faire en prévenant une grande marque qu'une contrefaçon hideuse circulait… c'était la reproduction de leur dernier modèle ! »H. C.