mesures d'urgence pour le Chêne Pointu

Oihana Gabriel

— 

Des porteurs (en b.) aident les habitants du Chêne-Pointu.
Des porteurs (en b.) aident les habitants du Chêne-Pointu. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Des ascenseurs et un tramway pour sortir le Chêne Pointu du désastre. Pour les habitants de cette copropriété dégradée de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), l'urgence est palpable.

Système D et porteurs
« Depuis 5 ans, les ascenseurs fonctionnent un mois sur deux. Quand l'entreprise vient les réparer, au bout de trois jours, ça ne marche plus », raconte un copropriétaire devant un ascenseur condamné. Certains ont dû inventer des stratagèmes pour faire face aux difficultés. Ahmed a ainsi fabriqué un système de poulie « comme au Moyen Age » pour monter les courses à sa mère asmathique qui ne sort plus de son appartement au 7e étage. Ces 1 500 logements, dont la moitié est insalubre, nécessitent un véritable plan de sauvegarde pérenne, encore en discussion. D'ici là, il faut parer aux urgences : l'habitat se dégrade depuis les années 1980 car certains des copropriétaires n'ont pas les moyens de payer les charges. Finies les réparations inefficaces, les 6 000 habitants devraient bénéficier de nouveaux ascenseurs dès septembre, espère le maire. Dans le cadre du plan de sauvegarde de la copropriété, la Région et l'Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat (Anah) vont financer à hauteur de 50 % chacune les 1,8 million d'euros nécessaires pour remplacer vingt ascenseurs. En attendant, la Mairie a mis en place hier un service de porteurs. Quatre personnes payées par l'association Energie proposent de monter courses et poussettes dans ces barres de dix étages. Si ces ascenseurs neufs devraient faciliter la vie des habitants, il reste beaucoup à faire pour redresser le bâtiment « qui ressemble à une poubelle », selon une habitante. « On est prêt à mettre de l'argent public dans une copropriété privée pour éradiquer les rats dans la cave, la tuberculose et les marchands de sommeil », souligne Emmanuelle Cosse (EELV), vice-présidente de la région chargée du logement. Autre projet qui devrait changer leur quotidien, l'arrivée du tramway 4 prévue pour 2016. Hier, le maire de Clichy (PS) et le président de la région (PS) ont réaffirmé l'importance du tram, qui permettra aux Clichois de rejoindre Paris en 40 minutes contre 1 h 30 aujourd'hui.