Charles Pasqua mis en examen dans l'affaire Hamon

©2006 20 minutes

— 

Charles Pasqua mis en examen. Le sénateur UMP des Hauts-de-Seine n'était jusqu'ici que témoin assisté dans l'affaire de malversations présumées concernant la fondation d'art Hamon.

L'affaire porte sur le projet d'implantation à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) de la fondation Hamon, du nom d'un riche mécène. Celle-ci devait accueillir sa collection d'art contemporain, mais le projet avait été suspendu et les 192 tableaux et sculptures avaient été entreposés dans un château de Bullion (Yvelines).

La police judiciaire des Yvelines enquête depuis 2003 sur 750 000 e qu'aurait perçus Jean Hamon, mis en examen notamment pour « faux et usage de faux et recel de détournement de fonds publics ». Pour l'édification du musée, un syndicat mixte avait été créé, coprésidé par Pasqua, alors président du conseil général, et le député-maire d'Issy, André Santini (UDF).