La webradio des lycéens a trouvé son rythme

— 

Séance en studio, à Nanterre.
Séance en studio, à Nanterre. — C. VOISIN / 20 MINUTES

Le studio de Radio VL – ex Vie Lycéenne – est caché derrière de grands paravents. « Chut, on enregistre ! » Aux manettes, Emmanuel Sémo, président et homme-orchestre de la webradio depuis sa création, en décembre 2010. « Ne parlez pas tous en même temps, sinon on n'entend rien ! » Il n'a pas une minute à perdre : chaque samedi, entre cinq et sept heures d'émissions (cinéma, politique, bons plans…) sont enregistrées. Les chroniques seront diffusées durant la semaine sur la webradio.

20 000 fidèles auditeurs
A l'origine, ils étaient cinq copains de l'Ouest parisien. Pas un adulte à l'horizon. Ils ont 17 ans, les cheveux en bataille et une motivation impressionnante. « On a eu envie de créer un média jeune pour des jeunes, mais on n'avait pas un micro, aucune subvention, aucun appui dans l'univers de la presse. » A force d'acharnement, ils trouvent un local à Nanterre, qu'ils partagent avec une société. Puis des financements, des partenariats. Résultat : entre 27 000 et 30 000 clics par semaine, autour de 20 000 auditeurs par émission. « Heureusement que ça fonctionne, j'y passe trop de temps pour que ce soit en vain ! » Emmanuel est fidèle au poste tous les soirs de la semaine, parfois même « des nuits entières ». Derrière lui, ils sont aujourd'hui plus de cent. Leur seul point commun : avoir moins de 25 ans. Pierre-Ivan d'Arfeuille, un des fondateurs se réjouit de recevoir « deux ou trois CV par semaine » Certains participent à des émissions, d'autres partagent sur le site leur vision de l'actualité, d'autres encore filment les débats. Serge-Taofic Tahngodo, lui, cherche des artistes encore inconnus pour leur offrir une visibilité. Une autre casquette de Radio VL. « On organise notre premier concert en mars ! » De quoi plaire à Billy, le chouchou des auditeurs amoureux du rock. « Chouchou ? Non, on ne m'a pas encore reconnu dans la rue ! Alors que c'est le cas pour d'autres animateurs ! C'est fou, non ? »élodie Font
http://www.radiovl.fr