Rassembler les forces de la zone dense

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

L'idée d'un « Grand Paris » refait surface. Depuis plusieurs jours, partis politiques et collectivités ont relancé le débat autour d'une structure pour gouverner le coeur de l'Ile-de-France. A Paris, Bertrand Delanoë et son adjoint chargé des Relations avec les collectivités, Pierre Mansat (PCF), se rapprochent des collectivités de la « zone dense » de l'Ile-de-France, soit l'ex-département de la Seine, pour mettre en place « avant l'été » une conférence métropolitaine. « Un lieu de dialogue au coeur de l'Ile-de-France sur des sujets communs, comme les transports, le logement, l'environnement », explique Pierre Mansat. « Il n'a convaincu que vingt-cinq villes, et cette conférence n'aura aucun pouvoir décisionnaire. Ce sera comme parler dans le vide », se moque Roger Karoutchi, président du groupe UMP au conseil régional.

« Paris n'aura pas plus d'importance que les autres dans cette structure », jure par ailleurs Pierre Mansat. C'est pourtant l'un des points qui inquiètent Jean-Luc Laurent, maire (Mouvement républicain et citoyen) du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), et vice-président en charge du Logement à la région : « Une telle organisation pourrait mener à ce genre de dérives. » Pour le maire du « KB », « le postulat est juste : les communes ne peuvent pas répondre seules aux défis qui les attendent en matière de transport, de logement... Mais c'est toute l'Ile-de-France qui est concernée par ces problèmes, qui appellent donc des réponses au niveau régional. » Aussi l'élu suggère-t-il la création d'une conférence territoriale régionale. Pilotée par la région.

Tous, en tout cas, admettent que « quelque chose ne va pas dans la gouvernance au coeur de l'Ile-de-France, qui n'est pas à l'échelle des enjeux. » Et qui sera à coup sûr au coeur des prochaines municipales.

Mickaël Bosredon