particuliers à la rescousse

Magali Gruet

— 

Le groupe Facebook a été lancé vendredi dernier et comptabilisait hier plus de 900 membres. Une performance. Cédric Leret, 41 ans et ancien SDF, a créé le « 115 du particulier » sur le réseau social, où les personnes bien logées peuvent proposer un toit, un repas ou une douche à ceux qui sont moins bien lotis.

Plus de quarante annonces
« J'ai été à la rue durant quinze ans, dans des squats à Paris, sur les routes de Marseille. Moi j'ai réussi à m'en sortir mais je voulais faire quelque chose pour ceux qui n'ont pas eu ma chance. » Il inonde la toile d'annonces pour son groupe et les retours ne tardent pas. « Un quart d'heure après je postais mon annonce d'offre de logement, raconte Brann, 51 ans, qui habite près de Nemours (Seine-et-Marne). J'ai moi aussi l'expérience de la rue, j'ai la volonté de donner car les institutions sont arrivées à fond de cale. Et ça a marché, un homme vient chez moi à partir de samedi. » Une quarantaine d'annonces étaient visibles hier et de nouvelles ne cessaient d'arriver. « Je n'ai pas dormi depuis trois jours, mais c'est pour la bonne cause », raconte Cédric Leret. « Notre souci maintenant c'est que les SDF soient au courant, car nous avons plein de bonnes volontés mais les potentiels bénéficiaires n'en ont pas écho. Nous sommes aussi à la recherche de personnes qui se porteraient volontaires pour assurer une permanence téléphonique dans chaque région et diffuser les annonces. Car il est plus facile pour les personnes de la rue de passer un coup de fil que d'aller sur Internet. » Des offres sont répertoriées dans le Val-d'Oise, dans les Hauts-de-Seine, mais aussi un peu partout en France. La gérante d'une station de ski a par exemple proposé deux lits. « Comme quoi, tout le monde se sent concerné », conclut Brann.

Pratique

Pour poster une annonce il suffit de demander à rejoindre le groupe « 115 du particulier » sur Facebook. L'annonce sera ensuite ajoutée à une liste nationale de propositions consultable en haut de la page, en cliquant sur « docs ».