Bientôt plus de places pour les résidents

©2006 20 minutes

— 

Augmenter le nombre de places de stationnement résidentiel en surface et dans les parkings souterrains, deux revendications exprimées par les Parisiens dans le questionnaire sur le plan de déplacement à Paris. Ils vont en partie avoir satisfaction. D'ici à la fin de l'année, 10 000 places, actuellement en « stationnement rotatif » payables à l'heure, seront accessibles au stationnement résidentiel. Hier, le Conseil de Paris a voté la possibilité pour la Ville de revoir par anticipation les contrats qui la lient à des exploitants de parkings. 12 000 places supplémentaires dans les parkings souterrains publics pratiqueront une réduction de 30 % pour les résidents. Et 11 000 places vacantes dans les parkings de l'Opac seront libérées d'ici à juillet.

La Ville de Paris souhaiterait gérer elle-même le contrôle du stationnement, qui est entre les mains de la préfecture. Pour Denis Baupin, les amendes pour non-paiement du stationnement ne sont pas assez élevées. «Il faudrait qu'une amende coûte 25 fois plus cher qu'une heure de stationnement, soit environ 50 euros», a-t-il assuré.