Un incendie tue deux enfants

Hélène Colau

— 

Les pompiers ont mis environ trois heures à éteindre le feu, hier.
Les pompiers ont mis environ trois heures à éteindre le feu, hier. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Deux frères de 6 et 10 ans ont péri hier matin dans l'incendie de leur immeuble de la rue Albert-Einstein à Saint-Denis (93). Au moins seize autres personnes, dont la mère des enfants, ont été légèrement intoxiquées par les fumées. Le sinistre, sans doute d'origine accidentelle, s'est déclaré vers 10 h dans ce bâtiment des années 1970 appartenant à un bailleur social. Il était réputé bien entretenu et était actuellement et en cours de rénovation.

150 personnes évacuées
Le quartier a immédiatement été bouclé par la police le temps que les 150 pompiers dépêchés sur place maîtrisent l'incendie. Ils n'y sont parvenus qu'aux alentours de 13 h car entre-temps, il a fallu procéder à l'évacuation d'environ 150 personnes. La mairie a ouvert une école du quartier, le groupe scolaire Joliot-Curie, afin de les accueillir.
Bien que l'origine du sinistre reste inconnue, hier, la police s'orientait vers la piste de l'accident. « A priori, le feu a démarré dans le salon d'un appartement situé au 2e étage, explique Luc Poignant, représentant parisien du syndicat Unité-SGP Police. Il y a donc neuf chances sur dix pour qu'il soit accidentel. En général, les incendies criminels partent du pied des immeubles. » L'hypothèse d'une bougie avancée par une habitante de l'immeuble n'a pas été confirmée par les pompiers. Stéphane Peu, adjoint (PCF) au maire de Saint-Denis, a déclaré sur BFMTV qu'« on ignore si les enfants étaient seuls » dans l'appartement au moment où le feu s'est déclaré.