Les hypermarchés de banlieue adaptent leur offre aux Parisiens

— 

Les Parisiens profitent du large choix des hypermarchés de banlieue.
Les Parisiens profitent du large choix des hypermarchés de banlieue. — V. BOISOT / 20 MINUTES

Malgré l'offre pléthorique de commerces alimentaires dans la capitale, de nombreux Parisiens passent le périph' pour faire un plein de courses à moindre prix. Dans les allées de l'hypermarché Auchan Okabé, au Kremlin Bicêtre (Val-de-Marne), on ne compte pas moins de 30 % de clients débarqués de la capitale. « Je viens ici pour faire mes stocks, toutes les trois ou quatre semaines. Je prends les choses encombrantes comme le lait, la lessive, et je ramène tout en voiture », détaille Anne, femme au foyer du 14e arrondissement.

Moins cher qu'à Paris
« Nous, nous venons surtout pour la livraison, explique Michel, retraité. On vient deux fois par mois et on achète en grandes quantités. » « Avant on venait en voiture, mais là, on est venus en métro et on se fera tout livrer dans le 13e arrondissement, précise sa femme Tamara. Le reste du temps, on va dans les plus petites surfaces sur Paris, mais ce sont les mêmes marques qu'ici et c'est plus cher ». Les hypermarchés sont donc toujours appréciés par les Parisiens attentifs aux étiquettes. « Le pouvoir d'achat est tendu à Paris, rappelle Pierre-René Tchoukriel, directeur du magasin. Les clients n'hésitent pas à faire leurs courses en plusieurs fois : c'est donc à nous de leur proposer le prix et le choix pour mériter qu'ils se déplacent jusqu'ici ». La grande surface a laissé une large place au bio, à l'épicerie fine, à la boucherie et à la poissonnerie mais aussi à la cuisine moléculaire. Car les clients parisiens sont les plus exigeants : « Ils ont à disposition à Paris une large gamme de prix, donc ils veulent pouvoir trouver le moins cher ici. Mais ils ont aussi accès à une très haute qualité à Paris, donc ils la veulent ici aussi. »

Ambiance et couleurs

apaisantes
Le magasin a d'ailleurs été aménagé pour plaire à ces clients, plus stressés que leurs congénères banlieusards, avec une ambiance et des couleurs apaisantes. Et ça marche. Samir, chef de projet informatique, apprécie particulièrement le rayon international, notamment italien. « A Paris, vous n'aurez pas de telle quantité et diversité de produits », assure cet habitant du 13e. Comme une partie de clients originaires de cet arrondissement, il vient en voisin, par le métro, et ramènera toutes ses courses à la main. L'hypermarché de banlieue devient aussi pour certains Parisiens un magasin de proximité.
M. N.