La Chapelle n'a pas tout perdu

©2006 20 minutes

— 

Les habitants des alentours de la porte de la Chapelle attendaient les décisions depuis le 6 juillet dernier. La désignation de Londres comme ville organisatrice des Jeux olympiques de 2012 risquait de laisser tous les projets d'aménagement en plan. Certes le Super Dôme, qui devait accueillir les sports en salle, ne sera pas construit. Mais la plupart des projets allant jusqu'à la porte de la Villette sont toujours d'actualité. Malgré un calendrier retardé.

Deux nouveaux quartiers doivent voir le jour, l'un sur l'actuel site des entrepôts de la Sernam, le long de la rue de la Chapelle, l'autre à la place de l'ancien hôpital Claude-Bernard, aux portes d'Aubervilliers. Ce dernier devrait faire l'objet d'une expérience audacieuse : « Créer un quartier intercommunal », explique Rémi Ferrand, architecte urbaniste au cabinet Dusapin-Leclercq. Cette démarche « dans l'air du temps », selon les architectes, signifie une élaboration en commun de la programmation urbaine. Et s'accompagne d'un léger déplacement et d'une couverture partielle du périphérique. La cité Charles-Hermite, située entre le boulevard des Maréchaux et le périph, sera ainsi en partie désenclavée. Surtout, un mail – promenade plantée – reliera la porte d'Aubervilliers à l'entrée de cette ville. « C'est la première fois qu'on installe un paysage urbain équivalent côté Paris et banlieue », précise Rémi Ferrand.

Enfin, une grande halle sera installée à cheval sur le périph lui-même. Elle abritera des activités culturelles et le marché des cinq continents. Sa surface commerciale a toutefois été revue à la baisse. Par crainte d'engorger un quartier qui sera déjà assez dense.

Sophie Caillat

Les transports en commun desserviront mieux ce secteur : tramway des Maréchaux, gare Evangile sur le RER E et liaison avec le tramway allant à Saint-Denis. L'échangeur de l'A 1 doit être reconstruit à terme.