C'est aussi Noël pour l'emploi

Magali Gruet

— 

Les marchés de Noël sont en recherche constante de main-d'œuvre pour faire face au rush des fêtes de fin d'année.
Les marchés de Noël sont en recherche constante de main-d'œuvre pour faire face au rush des fêtes de fin d'année. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Les fêtes de fin d'année génèrent 10 000 emplois saisonniers dans la région Ile-de-France selon Pôle emploi, dont 3 000 restent encore à saisir. Animateurs, emballeurs de cadeaux, préparateurs de commandes, vendeurs de jouets ou de produits de luxe, téléopérateurs de services clients, hôtesses d'accueil, pères Noël ou vendeurs de sapins, des opportunités qui arrivent à point nommé pour ceux qui souhaitent arrondir leur fin de mois avant de faire leurs achats.

Etre disponible et aimable
Les embauches ont commencé dès le mois d'octobre, mais il n'est pas trop tard, même si « nous sommes dans la dernière ligne droite, le nombre d'opportunités diminue chaque jour », explique Anne-Marie Barbeau, directrice à Pôle emploi Ile-de-France. Il faut viser en priorité les commerces de son quartier, les grands centres commerciaux, les marchés de Noël et guetter les affichettes de boutiques qui recherchent du renfort. Se munir d'une pile de CV et adopter une attitude professionnelle dès l'entrée dans le magasin (lire encadré). Le secteur de l'hôtellerie, de la restauration, les bars et cafés ont tout particulièrement du mal à trouver de la main-d'œuvre, ainsi que les métiers de bouche (boucherie, charcuterie, poissonnier, traiteur, boulangerie) auprès desquels les demandeurs d'emploi ne pensent pas souvent à postuler. La restauration rapide n'est pas en reste car elle connaît une plus forte affluence pendant les fêtes. Les pères Noël, eux, se recrutent surtout auprès des intermittents du spectacle ou des titulaires du Bafa. De nombreuses offres sont aussi accessibles librement sur le site pole-emploi.fr, même sans inscription. Les principales qualités recherchées par les employeurs pour ces fêtes seront le savoir-être (amabilité, écoute, capacité à comprendre et à vendre un produit, à cerner la demande du client), mais aussi une grande disponibilité. « Il faut bien entendu être libre de suite et être prêt à travailler le 24 et le 31 décembre. Etre disponible ensuite tout le mois de janvier est un plus car on arrive dans une période de soldes et les employeurs risquent de vouloir vous garder pour leur donner un coup de main », ajoute Anne-Marie Barbeau. Mais il ne faut pas s'attendre à ce que cette contrainte de travailler des jours de fête soit dédommagée : le smic reste la norme. En dehors d'une surtarification des jours de week-end, rares sont les employeurs qui proposent un bonus sur le tarif horaire. En revanche, il est parfois possible d'être intéressé au chiffre d'affaires de la soirée ou de toucher davantage de pourboires.

LEs conseils pour réussir son entretien

Déposer un CV dans une boutique, c'est déjà le début d'un entretien. Il faut donc s'y préparer et s'habiller de façon cohérente avec la marque que l'on souhaite représenter. Une personne souriante sera reçue en priorité et le premier contact avec le personnel est très important, car il pourra vous aider à faire remonter votre CV à la personne chargée des embauches.