Grève chez Altadis contre la restructuration

©2006 20 minutes

— 

Les salariés d'Altadis n'entendent pas se laisser enfumer. Le groupe de tabac franco-espagnol, successeur de la Seita, prévoit de fermer son site de Saint-Denis en août 2007. A l'appel de la CGT et de la CFDT, les 84 salariés du site ont fait grève hier et bloqué leur lieu de travail. Une quinzaine d'employés du site de Lognes (Seine-et-Marne) ont également cessé le travail en signe de « solidarité ». Les salariés contestent la restructuration, d'autant qu'une expertise commandée par le comité central d'entreprise nie la nécessité de fermer le site de Paris-Nord. La direction estime que la baisse des ventes de 27 % entre 2002 et 2004 rend nécessaire cette restructuration.