A La Norville, on récolte des dons pour repousser les HLM

©2006 20 minutes

— 

Une initiative « citoyenne » désarmante. Jean-Paul Vossot, un retraité de La Norville (Essonne) a déposé un recours contre un programme de HLM dans sa commune. Plus surprenant, il a mobilisé 250 voisins pour payer l'amende que la ville de 4 000 habitants risque de se voir infliger : sans ces 181 logements HLM, elle sera en effet en deçà du quota de 20 % de logements sociaux imposé par la loi SRU (solidarité et renouvellement urbains). Chaque ménage signataire doit ainsi débourser 38 e pour payer la pénalité. L'homme de 62 ans se défend de tout « ségrégationnisme ». Mais « on peut appeler ça de l'égoïsme, concède-t-il. La plupart des habitants mobilisés viennent de banlieue et refusent d'être rattrapés par l'urbanisation. »

Ces logements sont « nécessaires pour que les enfants de La Norville puissent s'installer près de leur famille », réplique Josiane Régnier, une habitante. Et une « politique de mixité sociale » présidera à leur attribution, insiste le maire (PS), Bernard Filleul. « La commune sera respectée dans son image, qui est en revanche abîmée par ces pétitionnaires. » L'élu attend que le délai de recours soit écoulé, pour voir se clore ce « débat grotesque et malsain ».

Constance Badot