Le street art se fait une place dans la foire

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

La culture urbaine investit la Foire de Paris. Coincé dans le hall 6 entre les voitures d'occasion et le Festival de la culture du monde arabe, Versions Live tente, à gros renforts de son, de séduire un nouveau public. « L'idée est que cette foire ne soit pas seulement un lieu de consommation, mais aussi de promenade, qui touche toutes les générations », explique une membre de l'organisation.

Dehors, une grande fresque murale attire le passant. Dans le hall, des ados en jean large s'éclatent sur de grandes rampes de skate-board. Certains découvrent le « jorky-ball », sorte de foot en salle par équipes de deux. « Mixxi », qui est « dans le son », en profite pour s'acheter une bombe à graffer. « Musique, danse, graffiti, mode, toutes les disciplines de la culture de la rue sont réunies ici », se réjouit-elle. Au risque de se faire récupérer ? « Non, on ne vient pas pour faire de l'oseille, mais pour promouvoir le graff », assure-t-on chez Banga, marque de tee-shirts décorés sur mesure. Chez DMC, stand de sacs DJ et tee-shirts, on estime que la culture urbaine est « obligée d'en passer par là car il est devenu difficile de s'exprimer dans la rue ».

Seul regret des participants, le festival est au fond de la foire et les exposants pourraient être plus nombreux.

Sophie Caillat

Outre le site de la foire (www.foiredeparis.fr), le site www.versionslive.fr donne toutes les infos sur le festival des cultures urbaines, notamment la liste des concerts.