De nouvelles rames débarquent sur le RER A

— 

Ces rames à deux étages vont progressivement remplacer tous les trains.
Ces rames à deux étages vont progressivement remplacer tous les trains. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Décoration florale, un écran diffusant des informations et, surtout, deux étages. Hier, deux nouvelles rames ont fait un premier aller-retour sur le RER A. D'ici 2014, 60 rames à deux étages remplaceront des trains simples, faisant passer le nombre de places assises de 432 à 948 et la capacité de 1 684 à 2 600 personnes par train. Avant la mise en service de 70 rames supplémentaires dès 2014 et donc la disparition totale des trains à un étage du RER A en 2017. Une bonne nouvelle pour les millions d'usagers de cette ligne Est-Ouest souvent bondée. Hier matin, les premiers voyageurs du train flambant neuf, déjà serrés, appréciaient surtout sa propreté.

Plus confortable et sûr
« C'est plus agréable, sourit Arnaud. En heure de pointe, pour rentrer dans une rame à un étage, ce n'est vraiment pas évident. » Pour Hervé : « les informations diffusées sur les écrans sont nécessaires, surtout pour les touristes. » Dalila, souffrant d'une sclérose en plaque, critique : « avant, il y avait deux places handicapées par wagon, là ce n'est pas aménagé pour les personnes en fauteuil. » En réalité, des espaces dédiés aux handicapés, 34 places par rame, se situent désormais en tête et en queue de chaque voiture. Même le président de la République a testé ces rames. Dans son discours à La Défense (92), Nicolas Sarkozy (UMP) s'est félicité du confort et de la sécurité du matériel, insistant sur les 62 caméras de vidéo-surveillance par train. Tout en reconnaissant que des difficultés demeurent et en suggérant de modifier la co-exploitation des RER A et B par la RATP et la SNCF. O. G.