L'ouverture du dimanche tranchée par la justice

©2006 20 minutes

— 

Usines Center de Villacoublay (Yvelines) contre Fédération nationale de l'habillement (FNH), acte II. La cour d'appel de Versailles doit se prononcer aujourd'hui sur la demande par la FNH de fermeture dominicale des 80 magasins d'habillement d'Usines Center (sur 140 au total). Engagée depuis des années dans plusieurs actions en justice contre les ouvertures dominicales sans autorisation de certaines galeries commerciales, la FNH avait été déboutée en référé sur ce dossier, le 28 juillet dernier. Une première. Elle avait décidé de faire appel.

De son côté, l'association Laissez-nous travailler, montée par le président des commerçants d'Usines Center, Jean-Patrick Grumberg, a décidé de répliquer en lançant une campagne de communication en faveur du maintien de cette ouverture. Elle a ainsi commandé un sondage à Ipsos, dans lequel il apparaît que 73 % des Franciliens sont favorables à l'ouverture dominicale des magasins. L'association rappelle aussi qu'Usines Center ouvre le dimanche depuis sa création, il y a dix-neuf ans, et réalise « 35 % » de son chiffre d'affaires ce jour-là. Le tribunal de grande instance de Versailles avait précisément jugé « irrecevable » la demande des petits commerçants, dès lors que personne n'a « remis en cause une situation acquise depuis l'origine du centre commercial ».

La FNH rappelle que la plupart des ouvertures dominicales des magasins de textile sont illégales. Et que les galeries commerciales qui contournent cette loi lui prennent des parts de marché.

Mickaël Bosredon