Les experts de la charcuterie menacés à Maisons-Alfort

©2006 20 minutes

— 

Manque de subventions pour le cochon. Le Centre technique de la salaison, de la charcuterie et des conserves de viandes (CTSCCV), situé sur le site de l'Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort (Val-de-Marne), devrait fermer sur décision du tribunal de commerce, après une audience prévue le 26 avril. Une baisse des subventions et la concurrence des laboratoires privés ont été fatales aux finances de cet établissement de contrôle sanitaire.

Lancé par l'Etat en 1954, le CTSCCV est chargé de veiller à la qualité et à la conformité des produits mis sur le marché. Trois entreprises ont déposé des projets de reprise, mais ils permettront de sauver à peine la moitié des 45 postes. « Il y a des licenciements potentiels, mais nous essayons de reclasser les gens dans notre réseau, en partenariat avec le ministère de l'Agriculture, dont nous dépendons », indique Jean Tayeb, directeur général du centre. Il ajoute avoir « signalé la situation dès 2003 au ministère, mais aucune solution de financement n'a été trouvée et nous sommes en cessation de paiement ».

Les ingénieurs du CTSCCV alertent sur « le danger de confier les expertises à des entreprises privées, qui auront forcément des conflits d'intérêts », rapporte Claude Demeulemester, chef du service biochimie, spécialisé dans les allergies alimentaires et délégué du personnel.

Magali Gruet