Les particuliers ont « tout à y gagner »

©2006 20 minutes

— 

Rédacteur en chef du magazine Architectures à vivre, Benoît Joly affirme que les particuliers s'intéressent « de plus en plus à l'architecture contemporaine. » Le client lambda est « plutôt aisé » mais a surtout « fait un choix de vie, il est notamment sensible au développement durable ». Selon le spécialiste, les tarifs d'un architecte « commencent à 1 000-1 500 e le m2 pour de la réhabilitation ou de la construction, ce qui n'est pas hors d'atteinte ». Laurence Duca, architecte en banlieue parisienne, affirme que l'on peut « faire construire une maison d'architecte de 100 m2 pour 150 000 e, hors prix du terrain. Peut-être même moins si la structure est en bois ou métal, car cela va beaucoup plus vite à monter que du parpaing. » Le particulier a « tout à y gagner, plutôt que de voir proliférer des lotissements sans réflexion sur l'environnement. »

Elle estime aussi qu'il y a aujourd'hui « une génération de jeunes architectes qui s'intéressent à la maison. Pour eux c'est dur d'avoir une commande d'une mairie, de remporter un concours. La maison individuelle devient alors une façon de se faire un petit laboratoire. »

Benoît Joly confirme : « C'est dur de faire de l'architecture contemporaine en France, notamment à cause des contraintes urbanistiques, mais une vraie activité architecturale française est en train de naître. »

M. B.