Enquête préliminaire sur la colère de Jean-Paul Huchon

©2006 20 minutes

— 

Le parquet de Paris a ouvert hier une enquête préliminaire après l'audition de Jean-Paul Huchon, le président (PS) de la région Ile-de-France, par la brigade financière les 30 et 31 mars derniers. Interrogé comme simple témoin dans une affaire d'emplois fictifs présumés au sein du conseil régional, l'élu aurait provoqué des incidents.

Il aurait notamment lancé aux policiers « la vie est longue, je n'oublierai personne », laissant planer des menaces de représailles, selon une source proche du dossier. « Pourtant, il n'a pas été placé en garde à vue. » L'audition, prévue uniquement le jeudi 30 mars, avait été prolongée jusqu'au lendemain, en raison de ces « conditions difficiles ». Les policiers avaient dénoncé le comportement de Jean-Paul Huchon dans un rapport transmis il y a quinze jours au procureur de la République. L'épouse de l'homme politique avait également été entendue dans le cadre d'une éventuelle « prise illégale d'intérêts ».