« Paris Vs New York », beau comme des images

Charlotte Pudlowski

— 

L'auteur s'est amusé à comparer ses deux villes chéries à travers leurs clichés.
L'auteur s'est amusé à comparer ses deux villes chéries à travers leurs clichés. — V. MURATYAM

Si différentes et pourtant tellement proches. Paris et New York ont inspiré Vahram Muratyan, qui vient de publier un très joli ouvrage* sur ses deux villes de cœur. L'idée est née en septembre 2010 : Vahram Muratyan débarque alors à New York, la bouche en cœur avec l'envie de publier des livres illustrés. Ce graphiste (très) parisien, bobo assumé, ne connaît personne dans le monde de l'édition. Il trouve portes closes. Quand il repart trois mois plus tard, il a signé chez Pinguin, l'une des plus grandes maisons américaines. Entre-temps, tout ce qu'il a fait, c'est lancer un blog : Paris Vs New York. « Ça m'amusait de comparer les deux villes », explique l'auteur. Avec un trait épuré et beaucoup d'humour, il compare donc jour après jour, à coup de vignettes colorées : baguette ou bagel ? Expresso ou Starbucks ? Godard ou Woody ? « Je voulais simplement montrer que mon cœur est partagé entre les deux villes. »
D'origine arménienne, Vahram Muratyan a grandi à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), où son grand-père lui a donné le goût de la cartographie et du voyage. A moins que cela soit sa mère, qui « vendait du rêve » chez la compagnie aérienne TWA. « L'urbanisation, la façon dont on vit dans les villes aujourd'hui, ça m'intéresse. Ces images de Paris et New York sont comme mon guide de voyage perso. » Un best-seller sur le Web : 2 997 989 visites sont comptabilisées sur le blog. « Au départ, je pensais simplement en faire des affiches sérigraphiées. Mais le blog a très vite pris, c'était dingue. » Une semaine après son lancement, l'auteur reçoit des appels d'éditeurs. Puis 10/18 achète les droits en France. « C'est ce livre-ci qui me permet de rencontrer tous les gens que je voulais voir pour mes autres projets. » Avoir dessiné son tiraillement lui permet de ne pas choisir. Bobo transatlantique. Success story à l'américaine.