Des post-it pour plus de prudence.
Des post-it pour plus de prudence. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Paris

Les réflexes pour éviter l'accident

Mardi matin, devant la gare Saint-Lazare (9e), une brigade en K-Way blanc distribuait des dépliants aux Parisiens pressés. Les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention organisaient une opérati...

Mardi matin, devant la gare Saint-Lazare (9e), une brigade en K-Way blanc distribuait des dépliants aux Parisiens pressés. Les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention organisaient une opération de sensibilisation aux dangers de la rue. Des cartes, post-it, flyers, des sacs qui arborent le slogan « Pensez à rentrer en vie ! », la nouvelle campagne de communication s'appuie sur des chiffres et des messages clairs comme « En ville, 40 % des cyclistes accidentés par un poids lourd se trouvaient dans l'angle mort ».
« En 10 ans, le nombre de tués sur la route a baissé de moitié, mais cela concerne moins les piétons et les deux roues en ville, souligne Jean-Yves Salaün, directeur de l'association Prévention Routière. A Paris, la circulation s'est complexifiée avec davantage de motos, de vélos, de bus. Nous avons mis en scène quatre scénarios à risque notamment avec les cyclistes en double sens ou le manque de visibilité. » Certains bénévoles arrêtent et alertent les piétons sur les bons réflexes à prendre. « La première chose qu'on dit, c'est qu'on n'est pas là pour récolter des dons, explique Patrick, qui essaie d'intéresser les piétons de la place. Je fais beaucoup de vélo à Paris et je suis effaré par les risques que certains prennent. Très peu utilisent un casque, ils ne se rendent pas visibles, ne respectent pas toujours les feux… D'autres appellent à la prudence en collant sur les vélos, motos et abribus de la place d'Estienne d'Orves (9e) des post-it aux messages limpides.Oihana Gabriel