Présence d'amiante avérée dans le 15e

©2006 20 minutes

— 

Les résultats de la seconde expertise sont tombés hier : la Tour Panorama, rue Emeriau (15e), contient effectivement de l'amiante « sur les joints de support de gaines de ventilation et de vide-ordures », contrairement à ce qu'indiquait le diagnostic réalisé en 2003 sur commande de la Cnem, filiale de Foncia, le syndic de l'immeuble. La société avait été alertée par des analyses indépendantes décelant la présence de ce matériau cancérigène dans la tour, comme le révélait 20 Minutes le 29 mars. Elle avait alors promis de « renvoyer l'expert pour qu'il dise s'il a mal fait son boulot ».

« Le patron de la société d'expertise s'est déplacé lundi, raconte Pierre-Michel Voiturier, président de la Cnem. Il a admis que trente-cinq minutes pour une expertise, comme l'indiquent les registres, c'est juste, et il ne se l'explique pas. Son expert aurait aussi dû signaler des suspicions d'amiante. Mais sinon, il n'y a rien de grave : les joints incriminés ne sont pas dangereux et devront être contrôlés tous les trois ans. » Entre-temps, une seconde entreprise a indiqué la présence d'amiante dans une cave de la tour, dans le cadre d'un diagnostic pour vente. « Les parties privatives ne sont pas de notre ressort », justifie Pierre-Michel Voiturier.

Magali Gruet

Pierre-Michel Voiturier n'exlut pas que les propriétaires se retournent contre sa société ou celle de l'expert « s'ils estiment qu'il y a eu faute ».