Paris

Travail illégal à Paris : une activité soutenue en 2005

La lutte contre le travail illégal à Paris s'est accélérée en 2005. Dans le bilan dressé mardi et rendu public hier par la préfecture de Paris, la commission départementale en charge du travail illégal précise que l'Urssaf a réalisé 862 enquêtes en ...

La lutte contre le travail illégal à Paris s'est accélérée en 2005. Dans le bilan dressé mardi et rendu public hier par la préfecture de Paris, la commission départementale en charge du travail illégal précise que l'Urssaf a réalisé 862 enquêtes en 2005 contre 577 en 2004. Ces investigations ont concerné 3 205 salariés. Elles représentent 21,58 millions d'euros à recouvrer. Le travail de recherche a également été mené par l'inspection du travail, la préfecture de police, les douanes ou encore la direction régionale des affaires culturelles.

Toujours en 2005, le parquet de Paris a rendu 606 jugements sur ce type d'affaires, en augmentation de 56 % par rapport à 2004. Les délits reprochés vont du travail dissimulé (dissimulation de salariés et d'heures travaillées) à l'emploi d'étrangers sans titre en passant par le prêt illicite de main-d'oeuvre. Sans surprise, les secteurs les plus fréquemment concernés par le travail illégal sont le bâtiment et les travaux publics, mais aussi les hôtels-cafés-restaurants, la confection, le nettoyage, le gardiennage, les discothèques ainsi que les métiers du spectacle.