Ça va de mal en pis au centre hospitalier Sud francilien

Hélène Colau

— 

Le nouvel hôpital est toujours vide.
Le nouvel hôpital est toujours vide. — L. BRAUNSHAUSEN / CIT'IMAGES

Deux millions d'euros d'économies sur les dépenses de personnel, voilà ce que prévoit le nouveau budget présenté par le directeur du Centre hospitalier Sud francilien (CHSF). Soit 100 postes supprimés sur 2 700, traduisent les syndicats, qui ont lancé un appel à la grève pour aujourd'hui. « Ce n'est pas au personnel de payer une fois de plus les conséquences des erreurs de nos gouvernants », dénonce SUD-Santé.

Ouverture sans cesse repoussée
Car de l'argent, il y en a déjà eu beaucoup d'investi dans ce projet pharaonique, en pure perte pour l'instant. L'hôpital géant, qui doit rassembler en un seul site de 1 000 lits les 27 bâtiments des hôpitaux de Corbeil, Evry et Yerres (Essonne) devait initialement ouvrir en mai. Puis en septembre. Aujourd'hui, on évoque le début de 2012. Entre-temps, le directeur de l'hôpital a quitté ses fonctions, expliquant qu'il pensait impossible de mener à bien le projet. Surtout, il a dénoncé les conditions financières désavantageuses du partenariat public-privé signé avec Eiffage, le constructeur du CHSF (lire encadré). En effet, le groupe a bâti le centre hospitalier à ses frais, un investissement de 344 millions d'euros. Mais en échange, celui-ci doit lui verser un lourd loyer : 38,8 millions d'euros en 2011, alors même que le bâtiment est inoccupé. Et 41 millions dès 2012. « Il faut en finir avec ces pseudo-partenariats où le service public est toujours perdant : au public d'éponger les surcoûts, au privé d'empocher les bénéfices », s'insurge SUD. Plusieurs politiques ont exprimé un avis semblable. Comme Manuel Valls, député-maire (PS) d'Evry, qui a parlé de « dérive financière » et même de « scandale d'Etat ».

Coût des travaux

A la livraison du nouveau site, les milliers de défauts relevés ont nécessité la reprise des travaux. Le constructeur, Eiffage, réclame aujourd'hui 100 millions d'euros de rallonge, refusés par l'hôpital. L'affaire pourrait se régler au tribunal.