Des assos pour louer aux jeunes

— 

Motiver les propriétaires à louer aux jeunes malgré les préjugés. Hier, Emmanuelle Cosse (Europe Ecologie-Les Verts), vice-présidente d'Ile-de-France chargée du logement présentait hier un rapport sur le logement des jeunes, qui sera mis au vote à la prochaine assemblée régionale fin septembre. Première décision : élever l'objectif de constructions de logements sociaux pour étudiants de 3 000 à 4 000 par an. Mais au-delà de la production, la région cherche d'autres solutions. Notamment l'intermédiation locative. En clair, des propriétaires louent leur bien à une association, à un prix moindre que celui du marché (autour de 18 € le m2 contre 23 € le m2). En contrepartie, l'association se charge de toutes les démarches et assure qu'il n'y aura pas de vacance. La région se porte garante pour les impayés. Une association qui arrive à capter un bail toucherait alors 1 000 € et 800 € pour la gestion de la location par an. « C'est un pari, assure Emmanuelle Cosse. On espère capter 200 à 300 logements. Ça marche déjà pour les logements familiaux. »Oihana  Gabriel