« Mes parents gagnent trop pour que j'aille au Crous »

— 

V. WARTNER / 20 MINUTES

Simon, 22 ans
Etudiant en 5e année de médecine à Paris VII - Diderot
Depuis quatre ans, Simon cherche un appartement dans Paris. Domicilié chez ses parents à Domont (Val-d'Oise), il passe chaque jour deux heures dans les transports pour rejoindre sa fac à Paris.
« J'ai essayé de passer par le Crous de Paris pour trouver un appartement. Mais en gros, on m'a dit que mes parents gagnaient trop d'argent pour pouvoir bénéficier des logements. Du coup, j'ai fait pendant quatre ans des allers-retours Domont-Paris. Cette année, je vais essayer de trouver une collocation avec ma sœur ou des potes, pour baisser le prix du loyer. Pour les petits budgets, mieux vaut pas passer par les agences mais plutôt par internet et les particuliers. L'idée serait de trouver un loyer entre 400 et 500 € par personne et de toucher les APL. Finalement, je me rends compte que je me suis habitué aux trajets tous les jours. Je bosse pendant le transport. Je m'y suis résigné par habitude. Si je veux habiter sur Paris aujourd'hui, c'est surtout pour prendre mon indépendance vis-à-vis de mes parents. Et puis, tout est désormais quasiment à Paris : mes amis, mes sorties, mes cours et la plupart de mes stages. »
Recueilli par W. M.